CASA DE VELÁZQUEZ
14 mai 2021
DÉLICIEUSE(S)
9 juillet 2021

Opéra

Distribution :

Charlotte Campana flûte
Blandine Bacqué hautbois
Linda Amrani clarinette
Joël Versavaud saxophone
Gérard Occello trompette
Christian Bini percussions
Gisèle David [percussions
Nicolas Mazmanian piano, clavecin et harmonium
Philippe Azoulay guitare
Yann Le Roux-Sèdes violon 1
Jean-Christophe Selmi violon 2
Pascale Guerin alto
Jean-Florent Gabriel violoncelle
Éric Chalan contrebasse
Raoul Lay direction
Kenneth Scicluna, Ivan Vella, Louis Andrew Cassar, Charles Vincenti, Kimberly Grech, Clare Ghigo chanteurs
Julia Miller chef de chant

Inspiré par le mélange de cultures caractéristique de l’île de Malte, le compositeur Karl Fiorini a créé l’International Spring Orchestra Festival, dont il est le directeur artistique. Chaque année, cet événement, dont la programmation va du répertoire classique aux œuvres les plus avant-gardistes, rassemble des artistes maltais et étrangers. Tout au long de sa première décennie, le Festival n'a cessé de se renforcer et a acquis une grande reconnaissance internationale à travers l'Europe.

Présent en 2013 avec un programme aux accents espagnols (De Falla, Turina), puis en 2015 avec « Rediscovering Schoenberg », l’Ensemble Télémaque rejoint à nouveau le Festival pour y interpréter l’opéra Der kaiser von Atlantis.

C’est en 1943, derrière les barbelés du camp de Theresienstadt, que Viktor Ullmann, compositeur et pianiste juif, élève d'Arnold Schoenberg, composa l’opéra Der Kaiser von AtlantisL'Empereur d'Atlantis, sur un livret de Peter Kien, poète et peintre détenu avec lui. Vitrine « idéale », ce camp de concentration, qui rassemblait un nombre élevé de musiciens, fut même l'objet d'un film de propagande censé illustrer le bon traitement réservé à la population juive. Répété par un groupe de détenus jusqu'à la générale, l’opéra fut finalement interdit par la censure. Viktor Ullmann et Peter Kien disparurent le 18 octobre 1944 dans la chambre à gaz d'Auschwitz, où ils avaient été transférés. Il est presque miraculeux que la partition de cet opéra ait survécu à la disparition de son auteur. Des mains amies la sauvèrent et l’ouvrage fut finalement créé en 1975 au Bellevue-Theater d'Amsterdam.