L’ELAN DES LANGUES Pop Soap Opera
4 septembre 2022
UNE HISTOIRE DE LA MUSIQUE MODERNE EN 88 MINUTES
14 septembre 2022

Création

TOURNÉE AU CANADA : Crazy Musics on Tour

En écho à l’édition canadienne d’October Lab, l’Ensemble Télémaque se rend au pays à la feuille d’érable pour reprendre les créations des compositeurs-trices invités en novembre 2019. Rita UEDA et Jim HISCOTT nous emmènent dans le grand Nord, de Vancouver à Winnipeg, sur les traces d’Aperghis et Dusapin, au cœur des territoires imaginaires du geste vocal et de la théâtralité. Les protagonistes actuels de l’American East Side Generation, Bekah Simms de Toronto, et James O’Callaghan de Montréal, tous deux jeunes et fringants, viennent croiser les écritures habitées de Max Lifhchitz (New-York) et Cathy Berberian (Massachusetts), géniale égérie du grand Berio des années 60 mais aussi compositrice d’une inoubliable Stripsody…

Loufoque, grandiloquent, humoristique et/ou décalé, Crazy musics on stage confronte les œuvres-clés du théâtre musical américain aux nouvelles inspirations.

 

Tournée en partenariat avec GroundSwell Inc. et Innovations en concert, soutenue par l’Institut Français, la Spedidam et le Centre National de la Musique.

 

Crazy Musics on Stage

Pourquoi la création ? le Canada ? le théâtre musical ?
Voici donc les trois questions qui, pour autant que ces lignes fussent lues, pourraient surgir sur la scène de nos pratiques et, peut-être, soulever le rideau de vos interrogations.
J’ose en rajouter une : et si l’Art n’avait pas de but ?
Le Canada, sirop d’érable, paysages amples, sauvages et glacés, villes souterraines, francophonie Anglo-cryptée, l’autre Amérique, celle des bons côtés préservés, le grand frère campagnard du continent de la nouvelle espérance. Au vrai rien de tout cela, un pays sans fin où le verre-béton protubère, fait de terres vierges, de silence et de musiques. Une nation et son avant-garde à qui l’on a proposé de s’interposer dans notre francitude post structuraliste (Aperghis, Dusapin), de côtoyer les mélodistes américains post Fluxus (Berberian, Lifchitz).

Si la rencontre est belle, c’est qu’elle comporte une part d’improbable. Et une assise aux fondations solides, le talent de compositeurs.trices implantées au coeur de cités où la grandeur s’admire (Toronto, Montréal, Vancouver), où l’éloignement se suggère (Winnipeg).

Et, me direz-vous, le coup de dés Mallarméen, alors ? Celui qui n’abolira jamais le hasard – à moins que ce ne soit le contraire ? Ici, l’impulsion première, l’élément déclencheur hors du rien et agrégateur du tout, c’est la Voix. Et, comme un pendant à son irréductible humanité, l’Absurde qui circule irrésistiblement entre le son et le sens.
Bienvenue à ce deuxième October Lab, laissez-vous porter par ces Crazy musics on stage, naviguez en terre canadienne entre le signifié et le signifiant, bref, n’oubliez pas comme disait Nietzsche que la profondeur d’un être humain “se dévoile à lui dans la mesure où il s’étonne lui-même de sa propre complexité”.

Raoul LAY
directeur de l’ensemble Télémaque

Distribution

Avec les musiciens de l'Ensemble Télémaque :
> flûtes Charlotte Campana I clarinettes Linda Amrani I harpe Emeline Martin I piano Hubert Reynouard I percussions Christian Bini I violon Yann Le Roux Sèdes I alto Pascale Guérin I violoncelle Jean-Florent Gabriel
-
Direction Raoul Lay

Compositeurs invités

Bekah Simms
Les œuvres de la compositrice basée à Toronto Bekah Simms ont été décrites comme “nuancées et complexes“ (NOW Magazine), “cacophoniques, discordantes et oppressives – et totalement captivantes !“ (CBC Music). Écartelée entre fascination et terreur vis-à-vis de l’univers, sa créativité musicale est régulièrement passée au filtre de son anxiété. Parmi ses principaux intérêts en composition figurent la citation et le frottement, entre identification et brouillage. La musique de Bekah a été jouée et diffusée à travers le Canada et dans plus d’une douzaine d’états américains, en France, Italie, Allemagne, Autriche, Lituanie et au Royaume-Uni. Toutes ses oeuvres ont été créées par des interprètes de haut niveau : l’Orchestre Esprit, Continuum Contemporary Music, l’Orchestre Symphonique Victoria et l’Ensemble Paramirabo. Elle a reçu des commandes de l’Orchestre Symphonique de Vancouver, de l’ensemble Télémaque (Marseille, France), de Redshift, du Festival 21C… En plus des commandes et des enregistrements financés par le Conseil des Arts du Canada, le Conseil d’Arts d’Ontario et le Conseil d’Arts de Toronto, Bekah a remporté plus de 25 prix et récompenses, dont le Prix Barlow 2019, le Prix du Compositeur Emergent de Toronto en 2017, et en 2018 le Prix de musique canadienne Karen Kieser. Son oeuvre Granitic a été nominé pour le Prix Juno 2019. Sa musique a été par deux fois incluses dans le dépôt officiel de la Section Canadienne au World Music Days (2016 et 2019), et en 2016 le CBC l’a incorporée à leur classement annuel des meilleurs 30 musiciens canadiens de moins de 30 ans. Bekah est diplômée en composition musicale de l’Université de Toronto et en théorie et composition de l’Université Mémorial de Newfoundland.
Jim Hiscott
La musique de Jim Hiscott a été jouée à travers l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie par beaucoup d’artistes dont l’ensemble Hilliard, le Quatuor à Cordes de St. Lawrence, le Quatuor à Cordes de Molinari, James Campbell, l’Orchestre Symphonique de Winnipeg, l’Orchestre Radio CBC, Vancouver New Music, l’Orchestre de Jeunes d’Andalousie, l’ensemble de Musique Nouvelle Festa (São Polo) et le Relâche de Philadelphie. À sa pratique régulière de l’écriture pour les instruments classiques il ajoute un intérêt pour les musiques extra-européennes : il a composé pour gender Balinais wayang, accordéon diatonique, dizi, erhu, zheng, tabla… Il s’est produit en duo à l’accordéon diatonique avec un joueur de gender balinais à travers le Canada et les États-Unis, accueilli notamment par le WSO New Music Festival et le Vancouver Folk Music Festival, et en tant que soliste pour l’Orchestre Symphonique de Montréal. Ses oeuvres récentes incluent Turning pour quatuor de pianos (créé par la Société de Musique de Chambre de Winnipeg), The Milky Dust of Stars (avec Sarah Jo Kirsch, soprano et Yuri Hooker, violoncelle), Water Circle (créé par The Frontier Fiddlers et l’Orchestre de Chambre de Manitoba), Quintet for Zheng et String Quartet (avec Geling Jian au zheng et le Quatuor à Cordes Vico), et Far Heavens pour dizi et orchestre à cordes (avec Xiao-Nan Wang au dizi accompagné par le MCO). Les CDs d’Hiscott comprennent Spirit Reel, Norte Tropical et Blue Ocean (nominé aux Western Canadian Music Awards).
Rita Ueda
Rita Ueda, compositrice canadienne dont “la poésie est souvent très délicate et introspective…” (Guido Barbieri, Warner Classics), crée des oeuvres orchestrales, opératiques et chorales qui reflètent les interactions en perpétuel changement entre les cultures. Ses opéras de chambre, One Thousand White Paper Cranes for Japan et Débris ont été joués à Singapour, en République Tchèque, au Pays-Bas, au Japon et au Canada. Musicalement et théâtralement, Rita y questionne les relations Chine-Canada au prisme du désastre provoqué par le tsunami de 2011 à Tohoku. Les performances récentes de Rita comprennent des collaborations avec le Radio Symphony orchestra de Vienne, l’Orchestre Symphonique de Budapest, l’Orchestre de Chambre de Vienne, l’Orchestre Symphonique de Vancouver, le Locrian Chamber Players (New York), l’Ostrava Banda et l’ensemble de Chanteurs SYC (Singapour). Gagnante du très disputé concours international de compositeurs Krzysztof Penderecki en 2014 à Radom en Pologne, Rita a remporté de nombreux prix internationaux : concours Malher en 2010, Polyphonos en 2011, Choral Ensemble of Boston, Quatuor à Cordes de Florence, Val Tidone en 2013 et le concours de chant choral Ennio Morricone à Florence en 2014. Dernière élève du compositeur Tchéco-Canadien Rudolf Kumorous, Rita a étudié à l’Université Simon Fraser et à l’Institut des Arts de Californie. Elle est actuellement chargée de cours à l’Université Simon Fraser et compositrice en résidence à l’Orchestre Symphonique de Sanremo en Italie. Son dernier enregistrement dans l’album I Solisti Della Scalla – Octets est actuellement disponible sur Warner Classics.
James O'callaghan
James O’Callaghan (né en 1988) est un jeune compositeur et artiste sonore basé à Montréal, reconnu pour sa “grande maîtrise des matériaux et de la forme musicale” (Électromania, Radio France). Sa musique a été décrite comme “très personnelle, possédant sa propre couleur ancrée dans l’imprévisible”. (Goethe-Institut) Son travail, qui relève des univers acoustiques et électroacoustiques, tire son matériel d’objets sonores déjà amplifiés comme de sons prélevés dans l’environnement urbain et/ou rural. Ses activités de compositeur se répartissent entre musique de chambre, musique orchestrale, électroacoustique en direct, acousmatique, installations sonores et performances in situ. Il a reçu des commandes entre autres du Groupe de recherches musicales (INA-GRM), de l’Orchestre national des jeunes du Canada, de l’ensemble Paramirabo, du quatuor de saxophones Quasar et Standing Wave… Sa musique a obtenu plus de trente prix et nominations, y compris le SICM Young Composer Award (2017), le prix Salvatore Martirano (2016), le prix Robert Fleming (2015) le prix Jan V. Matejcek (2018), le premier prix au concours Times Play et le Grand Prix John-Weinzweig du Concours des jeunes compositeurs de la Fondation SOCAN (2014). Sa musique a aussi été nominée au Gaudeamus Award (2016) et au Prix Juno dans la catégorie “Composition classique de l’année” (2014). Il est membre fondateur et co-directeur du Laboratoire de musique contemporaine de Montréal. Originaire de Vancouver, il a reçu son baccalauréat en beaux-arts de l’Université Simon Fraser et il est titulaire d’une maîtrise en musique de l’Université McGill.

Programme des concerts 2019

Vendredi 15 novembre - Alcazar
Télémaque en toutes notes, Entre création et répertoire, l’ensemble Télémaque propose un avant-goût de ses concerts à venir. Cette année, accompagnés par la soprano Brigitte Peyré et le metteur en scène Olivier Pauls, l’ensemble Télémaque et son chef Raoul Lay soulèvent le rideau du Théâtre musical : fantaisie débridée, comique grinçant, absurde à tous les étages… À découvrir absolument !
Samedi 16 novembre - Cité de la Musique de Marseille
CRAZY MUSICS ON STAGE VOL.1 Rita Ueda, Jim Hiscott, Georges Aperghis, Pascal Dusapin Pour la deuxième fois à la Cité de la Musique de Marseille, l’ensemble Télémaque vous invite à un voyage pas comme les autres… Faites vos valises, révisez vos classiques favoris et partons au Canada vivre de nouvelles créations ! Rita Ueda et Jim Hiscott nous emmènent sur les planches du grand Nord, de Vancouver à Winnipeg, inscrivant leur pas dans les oeuvres d’Aperghis et Dusapin, résolument tournées vers le geste vocal et la théâtralité. Embarquez pour un paysage multisonore aux dialectes savoureux, dramatiques, vernaculaires, corporels, et découvrez l’humain sous toutes ses formes. À la rencontre de ces “musiques débridées sur la scène, première partie” (en français dans le texte), vous vous laisserez guider par la diva Brigitte Peyré, le trublion Olivier Pauls et toute la bande des musiciens marseillais de Télémaque sous la direction de Raoul lay.
Dimanche 17 novembre - PIC-Télémaque
CRAZY MUSICS ON STAGE VOL.2 Bekah Simms, James O’callaghan, Max Lifchitz, Cathy Berberian En clôture de son grand week-end consacré aux musiques Canadiennes de création, Télémaque vous invite à rencontrer les protagonistes actuels de l’American East Side Generation. Bekah SIMMS de Toronto, et James O’Callaghan de Montréal, viennent confronter leurs jeunes audaces aux écritures habitées de Max Lifhchitz (New-York) et Cathy Berberian (Massachusetts), géniale égérie du grand Berio des années soixante mais aussi compositrice d’une inoubliable Stripsody… Loufoque, grandiloquent, humoristique et/ou décalé, ce volume II des “Musiques débridées sur la scène” confronte les oeuvres clés du théâtre musical américain aux nouvelles inspirations. Avec Brigitte Peyré, Olivier Pauls et l’ensemble Télémaque dirigé par Raoul LAY.
7_October_Lab_2_Crazy_Musics_on_Stage_2019

Télécharger le programme complet